Les torsades de pointes médicamenteuses : des erreurs médicamenteuses souvent méconnues

Les torsades de pointes médicamenteuses :  des erreurs médicamenteuses souvent méconnues

 I/ Définition des torsades de pointes

Les torsades de pointes sont des troubles du rythme cardiaque, elles constituent un type particulier de tachycardie ventriculaire (battements cardiaques très élevés entre 150 à 240 par minute) avec un risque d’arrêt cardiaque.

Les torsades de pointes sont le plus souvent fugaces. Si elles persistent suffisamment longtemps, elles peuvent entraîner un malaise, une syncope, et dans certains cas, aboutir au stade ultime de fibrillation ventriculaire (tremblement excessif et incontrôlé des ventricules) qui est une des causes de mort subite.

Les torsades de pointes médicamenteuses sont provoquées par des médicaments dits « torsadogènes » qui ont la particularité d’allonger l’intervalle QT au niveau de l’électrocardiogramme. Ces anomalies de rythme cardiaque sont aggravées par une hypokaliémie (baisse du taux de potassium dans le sang), ce qui explique que les associations entre les médicaments torsadogènes et les médicaments hypokaliémiants (responsables d’une hypokaliémie) sont déconseillées.

II/ Médicaments incriminés dans l’apparition des torsades de pointes

Les médicaments torsadogènes qui sont responsables d’un allongement de l’intervalle QT, provoquent directement des torsades de pointes.

Les facteurs favorisant les torsades de pointes sont une hypokaliémie et une bradycardie (ralentissement de la fréquence cardiaque) car celles-ci allongent l’intervalle QT.

Les facteurs aggravant les torsades de pointes sont une hypocalcémie (baisse du taux de calcium dans le sang), une hyponatrémie (baisse du taux de sodium dans le sang), une hypomagnésémie (baisse du taux de magnésium dans le sang).

III/ Médicaments allongeant l’intervalle QT

Parmi les médicaments qui allongent l’intervalle QT, on trouve des médicaments torsadogènes directs comme les antiarythmiques (Amiodarone CORDARONE, Sotalol SOTALEX), certains antidépresseurs (Citalopram SEROPRAM, Escitalopram SEROPLEX), certains antihistaminiques (Hydroxyzine ATARAX, Méquitazine PRIMALAN, Mizolastine MIZOLLEN), l’antivomitif Dompéridone MOTILIUM, certains antibiotiques de la famille des quinolones (Moxifloxacine IZILOX), certains neuroleptiques dits torsadogènes (Halopéridol HALDOL, Cyamémazine TERCIAN, Amisulpride SOLIAN).

Les médicaments bradycardisants, responsables d’une baisse de la fréquence cardiaque, allongent l’intervalle QT, comme certains antihypertenseurs (surtout les bêtabloquants, les antihypertenseurs centraux), certains antiangoreux (médicaments contre l’angine de poitrine : Ivabradine PROCORALAN), la DIGOXINE (médicament contre l’insuffisance cardiaque).

Les médicaments hypokaliémiants provoquent également un allongement de l’intervalle QT comme les diurétiques hypokaliémiants, les corticoïdes, les laxatifs stimulants, la DIGOXINE aussi.

IV/ Interactions contre-indiquées entre médicaments torsadogènes peu connues

Depuis que je donne des formations sur le circuit du médicament dans les établissements hospitaliers, je me rends compte de la méconnaissance des torsades de pointes, du manque d’informations sur les médicaments torsadogènes.

Peu de Professionnels de santé savent que certaines associations entre médicaments torsadogènes sont formellement contre-indiquées : SEROPRAM, SEROPLEX, ATARAX, MOTILIUM, CORDARONE, SOTALEX, PRIMALAN, MIZOLLEN, IZILOX.

Un grand merci au Docteur Toan PHAM, Pharmacien Conseil et Formateur pour ARH Conseil, pour cet article riche en informations.
Vous pouvez retrouver ses formations en cliquant ici.

1 réaction activé “Les torsades de pointes médicamenteuses : des erreurs médicamenteuses souvent méconnues

  1. RHIAT

    DOC BIEN ENRICHISSANT
    MERCI BIEN CORDIALEMENT
    DR AC RHIAT
    PSYCHIATRE PH

Laisser une réponse

Votre adresse eMail ne sera pas publiée. Les champs marqués sont obligatoires. *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <strong>
<abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite="">
<cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike>